Prévention écran

Relation parents/enfants face aux écran

Comment encadrer l’activité web de son enfant ? Quel cadre ? Quelles limites ? Comment le protéger sans le frustrer ? Quels outils utiliser ? Etc.

L’un des risques majeurs, parfois peu mis en lumière, est celui de l’addiction (au jeu, aux réseaux, aux écrans, au téléphone portable, etc.). De nombreux enfants se retrouvent dans une difficulté à s’intéresser à autre chose, à se concentrer sur une autre tâche, voire veulent conserver leur matériel la nuit… et s’endorment à l’école d’épuisement…
 

Sont également en jeu des problématiques de « popularité », d’intégration au groupe social (la volonté d’avoir les mêmes droits et possibilités que certains autres enfants, partager les mêmes activités...). Par ailleurs, certains parents sont confrontés à leurs propres problématiques, par exemple, lorsqu’ils ont eux-mêmes une addiction à un jeu, au téléphone, ou bien lorsque l’écran permet d’occuper les enfants, etc.

De nombreux conflits peuvent donc se produire autour de la question du numérique !Plus largement, les parents sont amenés à se positionner, en fixant une règle claire, fondée sur des arguments mesurés et réfléchis, règle qu’ils vont devoir faire accepter à leur enfant en leur permettant d’en comprendre les tenants et aboutissants.Comment encadrer de manière justifiée

Quelles sont les questions à se poser et comment y répondre ?

  1. J’écoute la demande : « qu’est-ce que tu souhaites exactement ? »
  2. Je rassure sur mon intention d’autoriser dès lors que c’est sans danger : le but n’est pas d’interdire ou de punir mais bien de jouer le rôle de protection du parent
  3. Je me renseigne sur l’activité demandée par mon enfant (le jeu, ou l’appli, ou réseau social, ou autre, en vérifiant les avis de spécialistes : quels sont les risques connus ? l’âge requis, la durée d’utilisation ? les effets sur le cerveau ? etc.)
  4. Je fixe le cadre qui en découle : j’autorise ou je n’autorise pas. Si oui, dans quelles conditions : à partir de quel âge ? sous quel contrôle ? à quelle fréquence ? quelle durée ?...
  5. J’explique à mon enfant, dans un moment calme et sur un ton serein, les raisons positives de ma décision : je lui rappelle mon intention de le protéger et non de le punir, je réponds calmement à toutes ses questions et objections. Je comprends son envie et sa frustration, et je cherche avec lui ce qu’on peut faire à la place.

 

Thématique: 
Difficulté: